S’il existe des techniques plus intéressantes pour le grand public, c’est bien celles du bricolage et de la menuiserie. Nombre de particuliers rêvent de pouvoir assembler eux-mêmes leurs menuiseries ou effectuer des travaux sur leurs meubles. Les structures en bois ont effectivement des particularités qu’il faudra maitriser pour pouvoir les travailler. Et ils peuvent réaliser ces travaux s’ils ont au moins une notion ou des guides en bricolage ou en menuiserie. C’est surtout au niveau de l’assemblage et de l’installation des menuiseries qu’il est important de maitriser. De cette manière, ils pourront faire de l’économie par rapport à la pose et la réparation de leurs menuiseries. Pour d’autres, ils auront même la capacité de créer de nouvelles structures. Voici ce qu’il faut connaitre alors.

La création d’une nouvelle menuiserie

L'essentiel sur les techniques de base de la menuiserie

Comme pour le cas de n’importe quelle oeuvre, la première étape consiste à la créer. Ici, l’artisan doit déjà avoir un plan ou un dessin détaillé de sa future structure. Donc, en se basant sur ce plan, le choix du matériau peut se faire facilement. Par la suite, une fois que le matériau est à portée de main, la prise de mesures est à effectuer. Ceci sera toujours fait en fonction du format et de la dimension indiqués dans le plan de départ. Après avoir récolté les mesures, la découper peut commencer.

Pour la découpe, des outils spéciaux peuvent être utilisés, mais tout dépend de la taille de chaque pièce qui compose la menuiserie à créer. Il est important de disposer du bon matériel, quelle que soit la structure à fabriquer. C’est le premier élément qui garantit la réussite de l’oeuvre. La taille de chaque lame doit aussi fluctuer suivant ces principes. En règle générale, dans le domaine de la menuiserie, le menuisier qui s’occupe de la coupe est un spécialiste qui a suivi des études adaptées à son métier. Donc, la découpe doit être réalisée dans des règles strictes.

L’assemblage de toutes les pièces de la menuiserie

Une fois que tous les éléments qui composent la menuiserie sont disponibles, il est maintenant temps de procéder à l’assemblage. Cette étape peut être prise en charge par un bricoleur ou un apprenti menuisier. La première image qui nous revient quand il s’agit d’assembler les pièces, c’est d’utiliser des vis, des accessoires et de la quincaillerie. Quel que soit le matériel d’assemblage utilisé, l’important est de permettre aux deux pièces semblables de s’emboiter parfaitement. Et la façon idéale d’y arriver, et d’obtenir un résultat parfait est d’utiliser des accessoires uniquement en bois. En outre, il est aussi nécessaire d’être à la fois rigoureux et judicieux.

Pour les débutants, il faut réaliser un assemblage par lamelle ou par tourillons. C’est ce qui est plus facile à effectuer. En revanche, sachez que le façonnage des tenons et mortaises ou des queues droites demandent plus d’expériences. Pour réussir, il faut prendre votre temps et soigner vos traces.

L’installation de la menuiserie fabriquée

Après l’assemblage, il doit y avoir une première étape de finition au niveau de la menuiserie. Cela permet de rectifier les imperfections qui doivent encore être retouchées. Puis, la dernière finition vient après l’installation.

S’agissant de l’installation, cela se fait en fonction du type de support disponible. Il est à noter qu’il existe plusieurs types d’installations de menuiserie (installation en applique, en tunnel, en rénovation, etc.). Cette étape requiert également une maitrise afin de respecter toutes les phases nécessaires. Généralement, les menuiseries préfabriquées sont déjà accompagnées d’une notice d’installation pour aider les particuliers à réussir la pose. Néanmoins, il est toujours nécessaire de consulter préalablement des astuces et conseils qui sont relatives au type d’installation que vous devez réaliser.