Que ce soit pour une construction neuve ou une rénovation, les ouvrages de menuiserie extérieure font l’objet d’une règlementation stricte. Connaître celle-ci est indispensable.

Les menuiseries extérieures désignent divers types d’ouvrage. Celles-ci peuvent être des rambardes, garde-corps ou des balustrades. Les éléments comme les fenêtres et les portes d’accès à une habitation se classent dans cette catégorie. Aussi, on distingue les constructions de jardin comme une véranda, une pergola, une tonnelle ou simplement un abri de jardin. Des normes et législations encadrent la réalisation de ces ouvrages. Les critères peuvent varier selon le type de matériau, la taille de la menuiserie en question, ainsi que l’ampleur des travaux.

Les rambardes, garde-corps et balustrades

Les balustrades possèdent un potentiel esthétique intéressant. Toutefois, la valeur esthétique ne constitue pas la raison pour laquelle ce type de structure est mis en place. La balustrade, le garde-corps et les rambardes sont construits pour des raisons sécuritaires. La mise en place de ces menuiseries extérieures doit se conformer à des règles strictes. Par ailleurs, la norme NF P 01-012 oblige l’installation de balustrade, de garde-corps ou de rambarde sur une plateforme où la hauteur de chute fait plus d’un mètre. Dans une application rigoureuse du règlement, la pose devient une obligation à partir de 50 cm de hauteur de chute. D’autre part, la norme fixe la hauteur de ces menuiseries extérieures. Il faut, par exemple, compter 80 cm de hauteur pour un garde-corps épais de 50 cm. La règlementation détermine aussi l’espacement des barreaux de la structure.

Les pergolas, les vérandas et les tonnelles

Une pergola et une tonnelle sont des structures de couverture. Les deux constructions permettent de créer un coin ombragé dans le jardin ou sur la terrasse. Ces structures de couverture sont disponibles en kit, mais la tonnelle ne possède pas une vocation de permanence. Celle-ci peut être montée et démontée selon les besoins ou les saisons. Aucune autorisation ou règlementation n’encadre la mise en place de ce type de structure. Cela n’est pas le cas d’une pergola qui est une structure pérenne. La construction d’une pergola doit faire l’objet d’une déclaration. Un permis de construire est indispensable dans la mesure où la structure couvre une surface de plus de 5 m². Le permis de construire est aussi indispensable pour les modèles adossés où la mise en place peut modifier la structure du mur porteur. La véranda possède également une dimension pérenne. Celle-ci est une pièce à part entière de la maison et nécessite ainsi les autorisations nécessaires. La construction de pergola et de véranda suit une règlementation stricte.

Les portails font aussi partie des menuiseries extérieures. Leur déploiement doit suivre certaines règles urbanistiques. Ces dernières déterminent, par exemple, la hauteur du vantail. Les autorités municipales laissent toutefois aux propriétaires le choix de l’opacité du portail. D’autre part, les abris de jardin doivent faire l’objet d’une déclaration de travaux, quelle que soit l’ampleur de la structure. Se renseigner auprès de la commune est conseillé avant le lancement des travaux. Les règlementations pour la menuiserie extérieure garantissent la durabilité et les performances des ouvrages.